Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Calixte

Produit de la cosmétique et de la pharmacopée traditionnelle de la Polynésie française, le monoï ("huile sacrée" ou "huile parfumée" en tahitien) est issu du mariage de la fleur de Tiaré, au parfum envoûtant, et de l'huile de noix de coco (huile de coprah) aux vertus émollientes.

Ce soin fait partie du quotidien des Polynésiens, qui l'utilisent depuis toujours notamment pour protéger et réparer leur peau et leurs cheveux, soumis aux agressions du soleil, des alizés et du sel marin.

A Tahiti, les "mamas" fabriquent encore le monoï de façon artisanale, à partir d'amandes de coco fraîchement râpées mélangées à des fleurs de Tiaré séchées.

Depuis avril 1992, le décret 92-340 du Journal Officiel de la République Française fixe les règles de fabrication du Monoï de Tahiti Appellation d'Origine, qui, lui, est exporté aux quatre coins du monde: 

« Le Monoï de Tahiti est le produit obtenu par la macération de fleurs de Tiaré dans l’huile de Coprah raffinée, extraite de noix de coco récoltées dans l’aire géographique de Polynésie française au stade de noix mûres, sur des sols d’origine corallienne. Ces noix doivent provenir du cocotier «Cocos Nucifera» et les fleurs de Tiaré de l’espèce végétale «Gardenia tahitensis» (Flore de Candolle) d’origine polynésienne récoltées au stade de bouton.»

Huile précieuse aux vertus réparatrices, adoucissantes et hydratantes, le monoï a de multiples utilisations:
- huile de massage
- soin réparateur des cheveux secs et abîmés (verser quelques gouttes dans le creux de la main, appliquer sur cheveux humides en insistant sur les longueurs et pointes, laisser agir comme un masque, puis rincer)
- soin du corps (après la douche, pour apaiser les peaux sèches; en soin après-soleil - attention toutefois, le monoï ne protège en aucun cas des UVA et UVB)
etc.

S'il est plus facile de le trouver sur les étals en période estivale, il fait aussi merveille pour apaiser la peau exposée aux rigueurs de l'hiver. Même s'il se solidifie en dessous de 24°C, cela n'altère en rien ni son parfum ni ses propriétés (il suffit de plonger le flacon quelques minutes dans l'eau chaude pour qu'il retrouve sa fluidité).

Pour un voyage dépaysant et instructif au pays du monoï, rendez-vous sur le site de l'Institut du Monoï (groupement fondé en 1992 par les principaux producteurs de monoï de Tahiti) qui recèle une mine d'informations sur ce merveilleux produit de beauté:

http://www.monoi-institut.org

Source image: http://www.flickr.com/

Commenter cet article

Fabienne 28/08/2009 14:37

Bonjour, super cet article. Tite question, sais tu où l'on peut trouver des fleurs de tiaré séchées ?

Calixte 29/08/2009 21:11



Malheureusement, non. On peut trouver à la vente des extraits glycérinés et des hydrolats de fleurs de tiaré (cf http://www.pacifiquesud.com) mais je ne sais pas s'il est possible de se procurer
les précieuses fleurs ...
Merci de ton intérêt pour ce blog, et à bientôt sur la toile !