Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Calixte

Nombre de végétaux s'accommodent facilement d'une culture en pots, bacs ou jardinières. Cependant, les plantes cultivées dans un contenant restreint sont plus vulnérables au froid, au manque d'eau et à l'appauvrissement du substrat. Voici quelques astuces pour prendre soin de ces belles de façon écologique et raisonnée:


Choisir un bon substrat
 
La qualité du substrat (support de culture) est primordiale. Celui-ci ne doit pas être trop compact ou au  contraire trop sec et présenter un aspect "poussiéreux". Pour obtenir un bon substrat, souple et riche, on peut mélanger de la terre de jardin à du terreau additionné d'un poignée de billes d'engrais biologique à libération prolongée.

Gérer l'apport en eau

Dans l'art du bonsaï, l'arrosage est considéré comme une technique fondamentale qui nécessite un long apprentissage, au même titre que la taille - alors que cette dernière paraît au premier abord plus sophistiquée. De la même façon, savoir évaluer les besoins en eau d'une plante en pot et choisir la bonne fréquence d'arrosage n'est pas une évidence ...
- la première étape est de s'assurer d'un bon drainage, qui évite à l'eau de stagner au niveau des racines, ce qui peut provoquer leur pourrissement.  Pour ce faire, tapisser le fond du pot d'une bonne couche (entre 2 et 5 cm suivant la taille du pot) de billes d'argiles.
- l'arrosage proprement dit (dosage et fréquence) dépend du sujet. Cependant, en règle générale, il est préférable d'arroser abondamment une fois par semaine plutôt qu'en petite quantité chaque jour, car un faible apport d'eau quotidien privilégie le développement racinaire à la surface du substrat et rend la plante plus vulnérable aux maladies. Attention cependant, abondance n'est pas outrance: l'eau ne doit en aucun cas stagner dans la soucoupe, et il est préférable d'attendre que le substrat sèche en surface avant un nouvel arrosage.
- recouvrir la surface du substrat d'une couche de billes d'argile ou d'un paillis (écorces de pin, paillis de lin, fibres de coco ...etc) permet de limiter l'évaporation et d'espacer les arrosages
- les bacs à réserve d'eau permettent également de couvrir les besoins en eau des plantes tout en limitant les arrosages

Nourrir

Il n'est pas indispensable de faire un apport d'engrais à chaque arrosage. C'est en revanche conseillé au moment de la plantation, et à la fin de la période de repos végétatif (qui correspond en général à la période hivernale). Ensuite, la plante en pot doit être nourrie de façon régulière pour éviter l'appauvrissement du substrat - mais non systématique (par exemple, faire un apport d'engrais liquide biologique tous les 2 ou 3 arrosages me paraît suffisant). Attention: ne pas donner de l'engrais à une plante qui a souffert du manque d'eau car cela risquerait de "brûler" ses racines, il faut dans un premier temps l'arroser à l'eau claire, et ne reprendre les apports d'engrais que lorsque la plante a recouvré son aspect d'origine.


Protéger

Les plantes en pot sont plus sensibles au gel. Il est donc préférable de les faire hiverner à l'intérieur de la maison. Si ce n'est pas possible, les moins fragiles d'entre elles peuvent très bien passer l'hiver dehors, moyennant quelques précautions:
- les placer dans un endroit abrité de la pluie et du vent
- les isoler du sol (poser les pots sur une étagère ou sur une planche en bois)
- pailler le pied des plantes
- cercler les pots de carton
- recouvrir le tout d'un voile d'hivernage
... et vos plantes sont parées pour l'hiver !
Il suffit ensuite de jeter un coup d'oeil de temps en temps, pour vérifier que tout se passe bien, et, éventuellement, arroser un peu (personnellement, je fais seulement 2 à 3 apports d'eau par hiver, peu abondants pour éviter le gel).
Au printemps, il n'est pas rare de faire face à des invasions de pucerons. Dans ce cas, si on n'a pas la chance de voir s'installer des insectes auxiliaires (larves de coccinelles ou de chrysopes),  on peut stopper l'invasion en pulvérisant généreusement la plante d'eau additionnée d'un peu de savon noir liquide.

Quelques idées:     
- le drainage récup':  ne jetez plus vos pots en terre cuite cassés ! Réduits en morceaux de quelques centimètres, ils sont parfaits pour faire une couche de drainage en remplacement des billes d'argile
- les engrais maison: marc de café et brisures de feuilles de thé apportent des nutriments au substrat 

- un paillage astucieux: parce qu'on n'a pas forcément de la paille sous la main pour effectuer un paillage hivernal, pensez au foin pour hamsters et lapins nains vendu dans les animaleries et supermarchés - compacté, une petite quantité, que l'on aura pris soin de décompacter, suffit pour chaque plante.

 

IMAG2877.JPG





Commenter cet article