Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Les carnets de Calixte

Activités, ressources, lectures pour petits et grands

Les carnets de Calixte

La Crau, dernière steppe de France

Lorsqu'on traverse la Crau (Bouches-du-Rhône) via la nationale 568, on ne peut qu'être frappé par l'immensité de cette plaine qui semble ne pas avoir de fin, et dont les seuls reliefs sont les troupeaux de moutons qui ponctuent le paysage.

Cette plaine alluviale de 57 000 hectares comporte au sud une zone sèche ("grande Crau"), désert de galets déposés par la Durance en modifiant son parcours il y a 12 000 ans, et au centre une zone de bocage  verdoyante ("petite Crau") qui bénéficie de l'apport en eau du canal de Craponne.

Depuis 2001, 7000 hectares de ce paysage d'exception ont été classés en réserve naturelle. Une mesure indispensable pour préserver la dernière steppe de France, par ailleurs seul site de reproduction sur notre territoire du Ganga cata, un magnifique oiseau dont la survie est aujourd'hui menacée en Europe.

Coucher de soleil sur la Crau
Coucher de soleil sur la Crau

 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

manou 02/12/2019 06:58

Je la traverse souvent cette grande steppe et comme toi je la trouve magnifique et sais-tu qu'enfant les galets de Crau nous servaient de bouillotte naturelle. Maman les mettait à chauffer dans le four de la cuisinière, et le soir venu elle les entourait de vieux linges et les plaçaient dans le lit pour le chauffer...je sais je parle d'un temps qui fait penser aux dinosaures c'est mon enfance !! Bonne semaine

Calixte 02/12/2019 13:58

Merci pour ta visite et pour ce beau partage de souvenirs ! Oui, à la campagne, cela se faisait encore, en des temps reculés pour les enfants d'aujourd'hui. Les anciens qui avaient le fourneau dans la cuisine y mettaient la pierre ou la brique à chauffer et l'utilisaient ensuite comme chaufferette la nuit - il fallait être astucieux en ce temps-là pour rester au chaud quand les maisons n'étaient pas aussi isolées et tempérées qu'aujourd'hui ... Enfant, j'ai vu des anciens conserver longtemps cette pratique malgré l'arrivée du progrès !