Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Les carnets de Calixte

Activités, ressources, lectures pour petits et grands

Les carnets de Calixte

Osarika, le chien-ours

Voici une nouvelle histoire pour les petits loups.

Si celle-ci vous plaît, merci de la faire connaître en mentionnant l'adresse de mon site (http://www.lescarnetsdecalixte.fr/).

Bonne lecture !

NB: le contenu de ce blog est soumis à droits d'auteur.

L’aventure commence au fond du jardin...

Osarika est un berger de Brie, un gros toutou débonnaire aux larges pattes et aux poils si longs qu’on distingue à peine ses yeux rieurs et sa truffe luisante.

Il vit à la campagne, dans une maison avec un grand jardin, dans lequel il peut courir en toute liberté, ce qui ferait pâlir d’envie bien des toutous de la ville ! Ses maîtres, Mr et Mme Dubois, lui ont installé une belle niche près de la porte d’entrée, à l’abri du vent.  

Le grand chien passe ses journées à surveiller les abords de la maison, prévenant ses maîtres de l’arrivée de visiteurs par des aboiements féroces. Quand la nuit tombe, il garde un œil ouvert afin d’éloigner le renard du poulailler, si bien que Mr et Mme Dubois - et leurs poules - peuvent dormir sur leurs deux oreilles.

Cependant, lorsque tout est calme aux alentours, Osarika s’ennuie. Quelquefois, des idées d’activités amusantes lui viennent en tête, comme tirer de toutes ses dents sur le linge étendu qui flotte au vent, courir après les poules ou après le chat de la maison, ou encore creuser dans la terre meuble du jardin pour y enterrer ses trésors : morceaux d’os, quignons de pain tout secs, etc. Mais bizarrement, ces activités-là ne sont pas du tout du goût de Mr et Mme Dubois !

Heureusement, tous les mercredis, Victoria et Alexandre, leurs petits-enfants, viennent passer l’après-midi chez eux. Et tous les mercredis, bien avant de les voir arriver au loin sur leurs bicyclettes, Osarika les attend avec impatience derrière la grille du jardin.

Dès que les enfants ouvrent le portail, il saute dans tous les sens en aboyant joyeusement. Il n’est plus alors le grand chien féroce qui garde la maison, mais un toutou tout fou prêt à tous les jeux. Victoria et Alexandre le savent bien, et ils entraînent aussitôt Osarika dans « la course du gros ours » : encouragé par leurs éclats de rire, Osarika poursuit les enfants jusque dans leur cabane, puis saute et pose ses grosses pattes sur le tronc de l’arbre dans lequel ils se sont réfugiés. Alexandre, coiffé de son chapeau de cow-boy, fait semblant d’apprivoiser cette bête sauvage.

Puis, ils partent tous les trois en exploration dans le jardin, tels des aventuriers sur une terre inconnue. Osarika joue pleinement le jeu, promenant sa truffe sur le sol, fouillant chaque recoin comme s’il le découvrait pour la première fois. Victoria lance des bâtons dans les buissons, imaginant qu’un monstre y est tapi … Osarika s’élance à travers les herbes touffues, et en ressort tout fier, les bâtons entre les dents. Puis viennent les grandes courses autour de la maison, les gros câlins et les poursuites de ballon.

A l’heure du goûter, Victoria et Alexandre gardent toujours un morceau de tartine à la fraise pour leur compagnon de jeu. Quand vient le moment de repartir sur leurs bicyclettes, ils quittent à regret leur chien-ours, se promettant de le retrouver dès la semaine suivante.

Osarika est triste lui aussi de les voir s’en aller … Aucun doute, il sera au rendez-vous le mercredi suivant, les attendant avec impatience derrière la grille du jardin.

 Calixte

osarika chien-ours dessin chien berger de brie

 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article