Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Calixte

Paillis végétal
Paillis végétal

Sous le soleil ardent de l'été, les besoins en eau des plantes augmentent considérablement. Le paillage du substrat est un moyen efficace de limiter l'évaporation de l'eau et d'espacer ainsi les arrosages, aussi bien dans les plates-bandes et massifs que pour les plantes en pot.

Il existe deux principaux types de paillis:

- les paillis végétaux, constitués de débris végétaux tels la paille de lin, les cabosses de cacao, les écorces de pin, etc.
- les paillis minéraux: galets, gravier, billes d'argile, pouzollane, etc.
La méthode consiste tout simplement à recouvrir le sol au pied des plantations d'une couche épaisse de paillis (3 à 5 cm). Cette dernière permet de maintenir l'humidité plus longtemps au contact des racines de la plante. Autre avantage: en constituant un tapis compact, elle empêche les mauvaises herbes de pousser.
Le choix du type de paillis est essentiellement guidé par des critères esthétiques, la diversité des coloris disponibles permettant toutes les fantaisies. Attention cependant, le paillis d'écorce de pin acidifie le sol, et conviendra plutôt aux plantes acidophiles comme les hortensias par exemple.

Petite astuce: Pour un paillis maison, on peut récupérer les déchets de la tonte du gazon, ou encore les débris de branchages après la taille. Il faut toutefois s'assurer que ces débris sont sains (pas de traces d'oïdium notamment) avant de les étendre car cela pourrait favoriser la propagation des maladies.

Bon à savoir: En anglais, paillage se dit mulching, d'où l'appellation "mulch" que l'on trouve souvent dans le commerce pour désigner notamment le paillis de cacao.

Commenter cet article